Assurance

Quelques astuces pour passer le Controle Technique

Malgré le fait que plus de 20 % des 18 millions de contrôles techniques effectués chaque année débouchent sur une contre-visite, il est possible de préparer facilement sa voiture pour mettre toutes les chances de son côté en suivant quatre règles d’or très simples et facilement réalisables. Si votre voiture a besoin d’être réparée en raison d’un défaut technique majeur, il est préférable de le faire avant de prendre rendez-vous avec un centre.

Les points à vérifier avant de faire le contrôle technique

Les freins

Examinez ou faites examiner l’état des plaquettes de frein. Si elles sont usées alors faite le changement de vos plaquettes de frein avant le contrôle technique. Vérifiez également que le liquide de frein est au bon niveau. Un niveau inférieur au niveau minimum indiqué sur le pot entraînera une contre-visite, qu’il faudra passer.

A lire également : Qui remplit le verso d'un constat amiable ?

La plaque d’immatriculation

Avant de procéder, assurez-vous que la plaque d’immatriculation est bien visible. Il est possible que la plaque ait été endommagée et qu’elle soit donc illisible dans certains cas. C’est un point qui doit être réexaminé. Vérifiez aussi que l’éclairage de la plaque d’immatriculation est opérationnel.

Le niveau des liquides

Dans certains cas, un manque de liquide de refroidissement ou d’huile moteur peut être à l’origine d’une panne du système antipollution. Des niveaux inférieurs favorisent la production de fumée noire.

A lire également : Assurance auto : comment personnaliser son contrat ?

Les pneus

La pression des pneus doit être vérifiée régulièrement, car conduire avec une pression incorrecte peut faire apparaître des défauts dans le caoutchouc. Pour passer le test avec brio, les pneus ne doivent pas présenter de coupures ou de déformations. Il faut également que le dessin du pneu ait une profondeur d’au moins 1,6 millimètre. Placez une pièce d’un euro dans la rainure et vérifiez la présence du bord doré. Si elle est toujours visible, la profondeur de la rainure est insuffisante et vous devrez remplacer les roues. Si vous ne respectez pas cette consigne, vous ne pourrez pas passer le contrôle technique.

L’éclairage et la signalisation

Vérifiez que tous les phares fonctionnent correctement, sans oublier les feux de détresse, les phares antibrouillard et l’éclairage de la plaque d’immatriculation. En outre, pensez à vérifier que le klaxon est en bon état de marche.

Essuie-glaces

Bien que cela fasse sourire, si les caoutchoucs de vos essuie-glaces se détachent ou se déchirent, vous serez peut-être obligé de retourner au garage. Cela peut sembler un peu rudimentaire, mais pensez s’ils vous lâchent sur l’autoroute pendant une tempête… faites-les remplacer avant que la visite n’ait lieu.

FAQs

Combien coûte un contrôle technique ?

La somme à payer varie d’un établissement à l’autre, car elle n’est pas déterminée à l’avance. En France, le coût moyen du contrôle technique est d’environ 80 euros. Tout dépend du centre de contrôle choisi.

Puis-je dépasser date contrôle technique ?

Une infraction au Code de la route peut entraîner l’immobilisation de votre véhicule ou la confiscation de votre certificat d’immatriculation par la police si vous ne vous soumettez pas à un contrôle technique dans les délais. C’est d’autant plus vrai si votre voiture présente des problèmes importants.

Comment de temps dure un contrôle technique ?

Un contrôle technique peut durer entre 30 et 45 minutes, selon le centre et le type de véhicule contrôlé. Si vous avez une voiture particulière, le temps nécessaire à un examen technique peut être nettement supérieur au temps moyen requis. Pour les véhicules électriques, par exemple, 11 points supplémentaires sont pris en considération.

L’assurance peut-elle fonctionner sans contrôle technique ?

Une collision routière dans laquelle l’assuré n’est pas personnellement responsable à pour conséquence qu’il est couvert par l’assurance automobile de l’autre conducteur également impliqué dans l’accident, même si l’examen technique de son véhicule n’est pas terminé à temps. En revanche, le mauvais état de la voiture elle-même peut être à l’origine d’un accident.