Assurance

Quand est on considère comme jeune conducteur ?

Les compagnies d’assurance classent leurs assurés en catégories auxquelles elles accordent des garanties spécifiques. Ces catégories sont les jeunes conducteurs que nous présentons ici. Qui sont-ils et quelles sont les modalités précises de leur contrat d’assurance ?

Le jeune conducteur : qui est-il ?

Un jeune conducteur n’est pas seulement une personne qui commence dans le domaine de la conduite. Pour un assureur, ce nom vous est associé lorsque vous correspondez à l’un des cas suivants.

A voir aussi : Quelle moto pour moins de 2000 € ?

  • Votre permis de conduire a moins de 3 ans : quel que soit votre âge, lorsque vous avez obtenu un permis de conduire entre les 3 dernières années, vous êtes considéré comme un jeune conducteur.
  • Vous n’avez jamais été assuré : Même si votre permis de conduire a plus de 3 ans, même s’il est âgé de 10 ans, si vous n’avez jamais souscrit d’assurance auto, vous êtes considéré comme un jeune conducteur.
  • Vous conduisez depuis plus de 3 ans : Si vous n’êtes ni un permis de moins de 3 ans, ni un novice en ce qui concerne l’assurance automobile, mais que vous avez conduite d’une voiture pendant plus de 3 ans, l’assurance croit que vous êtes soumis à autant de risques qu’un jeune conducteur. Donc, vous êtes considéré comme tel.
  • Votre permis a été annulé : dans ce cas, vous devrez réécrire votre permis de conduire. Vous redevenez jeune conducteur parce que vous obtenez un nouveau permis de conduire qui vous place dans les 2 premiers profils du jeune conducteur.

Quelle assurance pour un jeune conducteur ?

Le jeune conducteur est considéré comme une personne dont l’attitude est plus risquée dans la circulation que l’ancien conducteur. Une grande partie de ce véhicule bénéficie d’une assurance coût plus élevée que les autres conducteurs.

L’ assurance de base pour ce type de conducteur est une assurance tous risques. À cette assurance s’ajoutent d’autres garanties offertes par l’assureur selon le profil personnel du jeune conducteur. Ce dernier peut donc être couvert dans la majorité des incidents qui peuvent se produire.

A lire également : Assurance auto pour personnes résiliées

Cependant, il est important de noter que la majorité des compagnies d’assurance appliquent une prime aux jeunes conducteurs. Cette prime est très élevée et implique des dépenses importantes ou même 100 % plus de frais d’assurance qu’un conducteur confirmé.

Le supplément s’applique également à l’historique du conducteur pour les conducteurs qui ont été annulés. Ces conducteurs en particulier sont considérés comme présentant des risques encore plus importants, car s’ils ont été annulés leur permis de conduire, c’est parce que leur comportement est très mauvais au volant.

Heureusement, cette prime est annulée dès que le jeune conducteur n’est plus un, c’est-à-dire quand il a dépassé la barre de 3 ans de conduite diligente. Le coût de son assurance sera donc révisé à la baisse.

Quelle est la limite de puissance d’un jeune conducteur ?

Le coût de l’assurance pour un jeune conducteur dépend également du nombre de chevaux dans sa voiture. Les jeunes conducteurs avec des voitures très puissantes sont naturellement plus sujettes aux accidents que ceux dont les voitures ne sont pas aussi puissantes.

Afin de limiter les risques, les députés ont proposé en 2011 que la puissance d’un jeune conducteur voiture être limitée par la loi à un maximum de 100 chevaux fiscaux. Malheureusement, cette loi n’a pas été adoptée. Il n’y a donc pas de limite légale à la puissance d’une voiture de jeune conducteur.

Cependant, plus la voiture du jeune conducteur est puissante, plus son assurance sera élevée. Lorsque le risque est trop élevé, les assureurs refusent simplement de fournir une assurance. Sachant que l’assurance est obligatoire, le jeune conducteur doit donc choisir la puissance de sa voiture en tenant compte des critères.