Moto

Donner un coup de jeune à une vielle moto : voici nos conseils pour vous !

À moins que vous ne viviez sous une roche, vous savez probablement que l’essor des médias sociaux a également entraîné un regain d’intérêt pour les motos anciennes. Qu’il s’agisse de cafe racers, de bobbers, de scramblers ou d’une autre sous-catégorie de motos anciennes, les amateurs de vieilles motos n’ont jamais été aussi visibles qu’aujourd’hui. Le problème est que la plupart des vieilles motos ont besoin d’un minimum d’attention et de soins avant de reprendre la route.

L’idée est de conserver le charme vintage de votre moto tout en lui donnant l’air de sortir du garage après des années de négligence.

A lire également : Quel pneu pour un supermotard ?

Dans cet article, nous partageons nos conseils sur la façon de donner un coup de jeune à une vieille moto !

La première étape consiste à faire vérifier votre moto par un mécanicien.

Une inspection approfondie par un mécanicien est une première étape essentielle avant de commencer à travailler sur votre moto. Vous saurez à quoi vous en tenir, ce qui vous aidera à prendre des décisions éclairées sur la manière de poursuivre votre projet.

A lire aussi : Comment choisir la bonne taille de casque ?

Le mécanicien peut également vous donner une idée de la quantité de travail nécessaire pour remettre votre moto en état, mais également les pièces moto qui devront être changés.

Reconstruire ou restaurer ?

La reconstruction consiste à reprendre votre ancienne moto à zéro, alors que la restauration n’implique que des réparations. Une restauration permet de conserver l’aspect de la moto tel qu’il était lorsqu’elle était neuve. Une reconstruction peut s’avérer nécessaire si votre moto a été victime d’un accident grave ou si elle a été négligée pendant longtemps.

Une restauration vous coûtera plus cher qu’une reconstruction, mais vous aurez la garantie d’avoir une moto vintage aussi belle que neuve. En revanche, si vous optez pour une reconstruction, vous pouvez la personnaliser à votre guise, par exemple en installant un nouveau pare-brise ou un nouveau siège, ou en ajoutant un autre type de moteur.

Éliminer la rouille et la corrosion

La rouille et la corrosion sont deux ennemis courants des motos anciennes, surtout si elles sont restées longtemps à l’extérieur. Ce processus peut être assez long et laborieux, mais c’est une étape nécessaire pour garantir que votre moto est en état de marche. Lorsque vous nettoyez votre vélo, utilisez une brosse métallique pour éliminer la rouille, puis poncez les zones oxydées. Une fois que vous avez nettoyé toute la rouille et la corrosion de votre vélo, vous pouvez passer à la peinture.

Remplacez tout ce qui est usé ou cassé.

Si votre vieille moto est restée dans un garage pendant une dizaine d’années, il y a de fortes chances qu’elle ait accumulé beaucoup d’usure. Dans le cadre de votre rénovation, vous devez rechercher les pièces usées ou cassées et les remplacer si possible. Dans ce cas précis, nous vous suggérons d’opter pour un concessionnaire qui offre un large choix de pièces, plutôt que de se perdre à chercher sur les milliers de sites. Les concessionnaires tels que Doubleparts.com sont très plébiscités, de par le large choix qu’ils offrent. En effet, le mieux pour vous est de trouver tout ce que dont vous avez besoin à un seul et même endroit. Il vaut mieux dépenser un peu plus d’argent au départ que d’avoir à faire une révision majeure plus tard.

Retouche de la peinture et de la sellerie.

Si la peinture de votre moto est rayée ou décolorée, vous pouvez toujours la retoucher. L’application d’une nouvelle couche de peinture peut être un processus très laborieux, mais elle peut faire une énorme différence dans l’apparence de votre moto. Si la sellerie de votre moto est déchirée ou décolorée, vous pouvez la faire retapisser. Bien que le retapissage d’une vieille tapisserie puisse être coûteux, il peut donner à votre vélo un tout nouveau look.