Administratif

Comment récupérer votre véhicule en fourrière ?

Récupérer votre véhicule en fourrière

Pour diverses raisons, il arrive que votre véhicule soit déplacé et retenu dans un lieu sous surveillance. Heureusement, il est possible de reprendre facilement votre automobile. Vous êtes dans une situation pareille et vous voulez récupérer votre véhicule en fourrière ? Dans ce cas, découvrez ici comment faire.

La première étape pour récupérer votre véhicule en fourrière : avoir la confirmation que votre véhicule est détenu

Pour sortir un véhicule de la fourrière, il est nécessaire d’avoir la confirmation qu’il est détenu. En effet, après le transfert de votre bien dans un lieu de dépôt, un courrier vous est envoyé. Ce dernier vous notifie où se trouvent votre moyen de transport et la raison qui justifie son embarquement.

A lire en complément : Est-il possible de plastifier une carte grise ?

Le mail envoyé contient l’adresse de l’autorité ayant autorisé l’enlèvement du véhicule. Il vous renseigne également sur la démarche à suivre pour le récupérer. Si vous ne recevez pas un courrier, vous pouvez vous rendre sur le site spécial de la préfecture. Sur cette plateforme, vous saurez très vite si votre véhicule est en fourrière ou non.

Récupérer votre véhicule en fourrière : les documents à présenter

Sortir une automobile de la fourrière requiert de suivre une démarche bien précise. Dans un premier temps, vous devez vous procurer une autorisation de sortie de fourrière. Cette main levée peut être obtenue dans un commissariat de police assez proche.

Lire également : Retrait des points du permis de conduire à l'étranger : on vous dit tout

Pour l’avoir, certaines pièces sont à fournir. Il s’agit d’un certificat d’immatriculation du véhicule et d’un justificatif d’identité. Si vous n’avez plus la copie originelle de votre carte grise, vous pouvez présenter son duplicata. Avec tous ces documents, la mainlevée est très vite accordée.

Les documents à fournir si la démarche de récupération est menée par une autre personne

La démarche pour récupérer votre moyen de transport en fourrière peut être effectuée par un ami ou un proche. En réalité, les documents à fournir sont presque les mêmes que ceux évoqués plus tôt. Néanmoins, la personne qui vous remplace doit en fournir d’autres supplémentaires.

Au centre de police, votre remplaçant doit présenter une procuration que vous avez rédigée et signée. Cette personne doit aussi avoir sa carte d’identité ainsi qu’une copie de la vôtre ; les deux pièces doivent être en cours de validité.

Les frais à payer pour reprendre facilement votre véhicule situé à la fourrière

Récupérer votre véhicule en fourrière

Le paiement des frais est la dernière étape pour récupérer votre engin de la fourrière. Armé de la main levée, vous devez vous rendre au lieu de dépôt où se trouve l’automobile. Là-bas, il est nécessaire de présenter une attestation d’assurance et un permis de conduire. Très vite, le gardien du lieu doit vous sortir votre moyen de transport si vous réglez tous les frais. Il est recommandé de vite payer pour ne pas perdre du temps.

En général, diverses dépenses sont à effectuer. D’abord, il y a les frais d’immatriculation qui s’élèvent à 7,6 euros. Ensuite, les opérations préalables et l’enlèvement coûtent respectivement 15,20 euros et 119 euros. À tout cela s’ajoutent les frais de garde journalière qui sont fixés à 6,5 euros.

Tous ces montants à payer varient selon plusieurs critères. Les principaux sont le type d’engin et votre situation géographique. Clairement, ces frais peuvent augmenter si vous habitez à Paris. Il en est de même si votre véhicule pèse trop.

Récupérer votre véhicule dans un bref délai : les avantages

Il est important de récupérer votre véhicule en fourrière dans un bref délai après son enlèvement. La durée conseillée est de trois jours après la réception du courrier de notification. Si vous dépassez les 72 heures, vous aurez un délai de 15 jours pour reprendre votre véhicule. Puisque s’il est encore en état, il sera mis en vente après ces 15 journées.

Par ailleurs, notez que ce délai est réduit à 10 jours si la voiture ou la moto n’est plus en état de rouler. En gros, être rapide permet de récupérer votre automobile sans contrainte.

Par ailleurs, si vous désirez récupérer votre automobile en fourrière, demandez l’aide d’un spécialiste. Ce dernier peut vous aider à accomplir les différentes opérations allant dans ce sens. Il vous suffit de lui fournir tous les documents dont il aura besoin.