Assurance

Assurance auto : le prix moyen pour les jeunes conducteurs

three person pointing the silver laptop computer

Au vu des accidents routiers qui peuvent se présenter à l’improviste, l’assurance auto se révèle capitale dans la mesure de la prévention et de la réparation des véhicules assurés. Il devient encore plus important pour les jeunes conducteurs. En effet, est qualifié de jeune conducteur celui qui a obtenu fraichement son permis et qui n’a jamais été assuré. Quel est donc le prix moyen permettant aux jeunes conducteurs de souscrire à une assurance auto ?

Critères de tarification des assurances pour jeune conducteur

Dans l’objectif de pouvoir être assuré dans les meilleures conditions avec un bon niveau de garantie, le jeune conducteur doit nécessairement faire un point sur sa situation personnelle. À cet effet, il doit prendre en compte plusieurs critères au moment d’étudier le prix d’une assurance auto jeune conducteur. Le coût d’une assurance auto pour jeune conducteur est influencé par de multiples critères.

Lire également : Les différences entre l'assurance auto tiers et tous risques

Le profil en tant qu’assuré

Si c’est pour la première fois que conduit l’assuré, il est considéré par les assurances comme un « profil risqué ». En effet, le jeune nouveau conducteur n’a pas encore fait ses preuves sur la route. Dans cette circonstance, une majoration de 100% pourrait s’apposer au contrat dès la première année. Au cas où durant cette période, il n’est impliqué dans aucun accident, cette majoration sera tout simplement supprimée.

Les antécédents de conduite

Dans le langage populaire des assureurs, parler d’antécédent renvoie tout simplement à l’historique de conduite. Si le conducteur a un âge de moins de 23 ans et qu’il fait assurer son véhicule pour la première fois, il est qualifié de ‘’jeune conducteur’’. Cependant, il peut très bien ne pas avoir souscrit à un contrat d’assurance auto durant une période d’au moins deux ans, ou passer du statut de conducteur secondaire à conducteur principal. Dans cette éventualité, le jeune conducteur devra en principe présenter ses antécédents de conduite sur une période minimum de 3 ans pour conforter sa compagnie d’assurance.

A découvrir également : Choisir la bonne assurance auto pour un véhicule de 4 chevaux

Le type de voiture à assurer

En fonction de l’état du véhicule que le jeune conducteur a l’intention de conduire, neuve ou d’occasion, le montant de l’assurance pourra évoluer. Il ne sert à rien de prendre une assurance très chère pour un véhicule trop âgé.

Astuces pour payer moins quand on est jeune conducteur

Le prix en moyenne d’une assurance jeune conducteur coûte en moyenne 1347 euros par an. Cependant, il existe des issues pour faire descendre le tarif. En premier lieu, pour bénéficier d’une assurance auto jeune conducteur à coût beaucoup plus alléchant, le concerné peut s’assurer en tant que conducteur secondaire. En effet, pour partiellement contourner les effets de la surprime, le nouveau futur assuré peut se déclarer comme conducteur secondaire sur l’assurance auto de ses parents. Quand bien même l’assureur a la possibilité de ne pas y tenir compte, il peut tout aussi l’accepter moyennant une petite majoration.

Dans un second temps, un autre meilleur moyen de faire des économies sur son assurance auto est le bon choix de sa première voiture par le jeune conducteur. Ce facteur devient plus qu’essentiel dès lors qu’il s’érige comme l’un des deux facteurs principaux étudiés par l’assureur pour la détermination du tarif de souscription à l’assurance auto jeune conducteur.

L’assurance auto appropriée pour un jeune conducteur

Il existe plusieurs types d’assurances auto qualifiées pour un jeune conducteur. Cependant, trois types parmi ces assurances sont plus appropriés et plus pratiques pour le jeune conducteur.

La formule au tiers

Cette assurance auto est l’offre de base qui permet au concerné d’obtenir une couverture légale minimum. Les jeunes conducteurs choisissent généralement cette formule au vu des avantages économiques qu’elle présente. Grâce à cette offre, ils sont protégés en cas de dommages matériels et corporels qu’ils pourraient occasionner à des tiers, en lieu d’accident responsable.

La formule au tiers plus

Cette assurance auto représente l’offre intermédiaire. L’avantage de la formule au tiers plus est qu’elle permet au jeune conducteur d’obtenir la garantie responsabilité civile renforcée en plus de quelques options. Ces quelques options comprennent généralement la garantie vol et incident.

L’assurance tous risques

En optant pour ce type d’assurance auto, le jeune conducteur est protégé de tous dommages subis par son véhicule en cas d’accident, quand bien même sa responsabilité est engagée. Un programme d’indemnisation est aussi prévu vis-à-vis du conducteur de l’autre véhicule en ce qui concerne les frais d’hospitalisation, les frais médicaux…).

Les erreurs à éviter lors de la souscription d’une assurance auto pour jeune conducteur

Lorsqu’un jeune conducteur souscrit une assurance auto, il est crucial d’éviter certaines erreurs qui pourraient lui coûter cher à long terme. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes à éviter :

• Ne pas comparer les offres : il faut prendre le temps de comparer les différentes offres disponibles sur le marché avant de choisir son assurance auto. En comparant les prix, les garanties et les services proposés par différents assureurs, on peut trouver une offre plus avantageuse et adaptée à ses besoins.

Surestimer sa conduite : Lorsque l’on est jeune conducteur, il faut être réaliste et opter pour une assurance qui correspond à celui-ci.

• Oublier la franchise : La franchise est la somme que le conducteur doit payer en cas de sinistre avant que l’assurance ne prenne en charge le reste des frais. Il faut faire attention à bien comprendre la franchise proposée par chaque assureur afin de ne pas se retrouver avec des surprises lors d’un accident.

• Négliger les options complémentaires : Certaines assurances auto proposent des options complémentaires telles que l’assistance 24h/24 ou la protection du conducteur. Ces options peuvent être très utiles dans certaines situations mais sont souvent négligées par les jeunes conducteurs soucieux uniquement du prix.

Il est primordial pour un jeune conducteur de souscrire une assurance auto adaptée à ses besoins et de ne pas commettre ces erreurs courantes. Une bonne comparaison des offres, une évaluation réaliste de sa conduite et la prise en compte des options complémentaires permettront au jeune conducteur de bénéficier d’une protection adéquate sans se ruiner.

Les conséquences d’un sinistre sur le prix de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs

Un sinistre peut avoir des conséquences significatives sur le prix de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs. Effectivement, une fois impliqué dans un accident, un jeune conducteur voit généralement son coefficient de bonus-malus augmenter considérablement.

Le coefficient de bonus-malus est un système utilisé par les assureurs pour évaluer le niveau de risque d’un conducteur. Il fonctionne selon le principe suivant : plus vous avez d’accidents responsables, plus votre coefficient augmente et plus votre prime d’assurance auto devient onéreuse. Les assureurs considèrent alors que vous représentez un risque accru sur la route.

Pour un jeune conducteur, qui dispose déjà d’un coefficient initial élevé en raison de son manque d’expérience au volant, être responsable d’un sinistre peut impacter gravement sa prime annuelle. Le tarif peut s’alourdir considérablement et rendre l’assurance auto inaccessible pour certains jeunes automobilistes.

Vous devez faire preuve de prudence sur la route afin d’éviter tout accident pouvant entraîner une hausse significative du prix de leur assurance auto.

En cas d’accident responsable, il existe néanmoins quelques solutions permettant aux jeunes conducteurs de limiter les répercussions financières sur leur prime d’assurance. Certains assureurs proposent notamment des garanties spécifiques comme la garantie ‘jeune permis‘ qui offre une protection supplémentaire en cas de sinistre durant les premières années après l’obtention du permis. Si aucun accident n’est à déclarer pendant plusieurs années, le jeune conducteur peut bénéficier d’une baisse de son coefficient de bonus-malus, ce qui se traduit par une diminution du coût de l’assurance auto.

Les conséquences d’un sinistre sur le prix de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs peuvent être considérables. Il est donc primordial pour ces derniers d’être prudents sur la route et d’envisager des solutions alternatives en cas d’accident responsable afin de minimiser l’impact financier sur leur prime annuelle.