Moto

Scooter électrique : la solution pour les personnes sans permis ?

À l’exception du vélo, la plupart des moyens de déplacement accessibles requièrent l’obtention d’un permis de conduire. Pour les personnes ne possédant pas ce certificat, la situation est parfois quelque peu compliquée. Il existe toutefois aujourd’hui une solution pratique et moderne, pour les personnes qui ne disposent pas d’un permis : le scooter électrique. Nous vous disons tout sur ce moyen de déplacement de plus en plus prisé.

Pour quel type de scooter électrique ne faut-il pas de permis ?

La praticité du scooter en fait un véhicule de plus en plus plébiscité. Disponibles en divers modèles, certains requièrent l’obtention d’un permis, contrairement à d’autres qui sont destinés aux utilisateurs sans permis. La nécessité de disposer d’un permis pour conduire ce deux-roues est définie par la puissance de l’engin exprimée en kW ainsi que par l’âge du conducteur. Comme on peut le voir sur www.frisonscooter.com, seuls les scooters électriques possédant une puissance inférieure à 4 kW peuvent être pilotés sans permis.

Lire également : Comment obtenir son permis moto rapidement ?

Pour ce qui est de l’âge, la loi française indique que pour toute personne née avant décembre 1987, il n’est pas nécessaire de détenir un quelconque permis de conduire ou autre forme de document. Pour les personnes nées après le 1er janvier 1988 en revanche, l’obtention d’un permis AM (Apprenti Motard) est imposée. Vous pouvez visiter un site spécialisé dans la vente de scooter, si vous répondez à ces exigences, afin d’acquérir le deux-roues électrique de votre choix. Notez par ailleurs qu’il faudra respecter quelques règles imposées par la loi comme le port d’un casque et de gants certifiés CE.

Scooter électrique sans permis

A lire en complément : Quelle 125 en 2021 ?

Les scooters qui nécessitent un permis

Comme expliqué, avec certains scooters électriques, l’utilisateur doit impérativement être titulaire d’un permis de conduire. C’est le cas des engins dont la puissance varie de 4 à 11 kW. Deux types de permis sont exigés : le permis A1 ou le permis B. Le permis A1 peut être acquis dès l’âge de 16 avec une durée de validité de 15 ans. Pour l’obtenir, il faut suivre une formation de 20 heures comprenant 12 heures de pratique et un examen théorique. Si votre véhicule dispose d’une puissance allant au-delà de 11 kW, il ne s’agit plus d’un scooter, mais d’une moto électrique avec des exigences différentes. Comme pour un scooter électrique sans permis, une réglementation s’applique aussi à cette catégorie de deux-roues.

Le scooter électrique : pratique et écologique pour les petits trajets

Les scooters électriques représentent une très bonne alternative à l’utilisation de la voiture. Même sans permis, ces deux roues vous offrent en effet la possibilité d’effectuer beaucoup de déplacements au quotidien. Vous pouvez vous en servir pour faire de petits achats ou pour vous rendre chez le médecin. Ces véhicules électriques ont de plus l’avantage d’être écologiques et particulièrement plus économiques qu’une voiture. Que ce soit à l’achat, en termes d’entretien ou en matière d’assurance, les scooters électriques coûtent moins cher. Cela fait d’ailleurs partie des raisons expliquant leur succès sur le marché. Vous l’aurez compris, le scooter électrique est la solution par excellence pour les personnes qui ne possèdent pas de permis de conduire, mais qui recherchent un moyen de déplacement en dehors du vélo pour des trajets quotidiens. Peu onéreux, vous pouvez l’acquérir sans y allouer un gros budget.