Transport

L’écomobilité dans les villes

De nombreuses villes déploient des moyens colossaux pour une mobilité plus écologique. Les villes françaises ne sont pas en marge dans cette tendance. Focus sur les villes françaises championnes de l’écomobilité.

Lyon : la ville aux deux collines promeut les transports écologiques

L’écomobilité est une notion qui désigne la mise en place et la gestion de moyen de transport moins nuisibles à l’environnement. Il s’agit essentiellement de la conception de moyens de transport écologiques avec une très faible émission de gaz à effet de serre. Lyon est sans conteste la ville française modèle en termes d’écomobilité. La municipalité de cette ville rhodanienne a effectué de gros efforts pour proposer aux administrés des offres intéressantes et diversifiées comme les bus, les métros et les tramways.

Lire également : Comment faire un stage permis à point ?

Il faut dire que le premier levier de l’écomobilité est l’optimisation des transports en commun pour réduire le nombre de voitures personnelles à diesel ou essence en circulation. La cité rhodanienne a parfaitement compris cela en créant des solutions de mobilités efficientes et écologiques. Il s’agit notamment des vélos en libre-service, du free floating comme à Amsterdam, de l’autopartage ou encore de taxi 100 % électrique. D’ailleurs, Lannister Transport, taxi à Ecully, offre un excellent service de transport écologique sur Ecully et sur Lyon. De même, Lyon a entamé un projet futuriste très ambitieux avec son programme « Métropole intelligente » basé sur quatre piliers à savoir :

  • les nouvelles mobilités ;
  • les services numériques ;
  • l’énergie ;
  • et les conditions de l’innovation.

Ce projet vise essentiellement à améliorer le quotidien des Lyonnais et à faciliter le passage à un monde plus vert.

A voir aussi : Les erreurs à éviter lors de l'achat d'un véhicule utilitaire

voiture électrique

Paris, la ville lumière à l’ère de l’écomobilité

Paris est après Lyon la ville française la plus innovante dans l’écomobilité. Sa particularité réside dans les diverses manœuvres entreprises afin de rendre la cité plus accessible. Il s’agit notamment de l’essor des services d’autopartage et de free-floating pour corriger les difficultés légendaires de la ville dans la gestion du trafic. Cette ville entreprend aussi des mesures innovantes comme des voies de circulation exclusivement deux roues ou l’émergence de zones qui facilitent la circulation piétonne. L’objectif global de ces procédés est de désengorger les autoroutes et de réduire par la même occasion l’émission de gaz à effet de serre.

De même, des mesures drastiques comme la circulation alternée sont prises pour réduire significativement les émissions de CO2. Au-delà de ces facteurs, l’accroissement des bus hybrides ainsi que la création de bornes de recharge électrique facilitent la transition écologique tant prônée par les autorités publiques. Il en est de même pour les taxis électriques qui seront de plus en plus présents avec l’interdiction du diesel qui sera effective à partir de 2024.

Rouen, la ville aux cent clochers

La capitale de la Normandie est l’une des villes phares de l’écomobilité en France. Elle a mis en place des mesures innovantes comme les bornes de recharge pour véhicule hydrogène. Elle est d’ailleurs la première à le faire avec pour ambition de construire dans les plus brefs délais un parc de recharge. De plus, avec son projet « Rouen Normandy Autonomous Lab », la ville normande a donné un véritable coup de fouet au partage de véhicule autonome. Elle a d’ailleurs été la première à tester à l’échelle communale le partage de véhicule autonome. Depuis, cette méthode est vivement recommandée pour les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur de la ville. En outre, depuis 2018, la municipalité de Rouen oblige les sociétés de plus de 100 collaborateurs à disposer d’un plan de déplacement en entreprise.

Strasbourg : la capitale européenne de l’écomobilité

Strasbourg est l’une des villes les plus avancées en matière d’écomobilité. Elle a mis en place depuis plusieurs années des mesures pour favoriser les déplacements doux ainsi que l’utilisation de modes de transport propres et écologiques. Effectivement, la municipalité strasbourgeoise s’est engagée à réduire les gaz à effet de serre liés aux transports terrestres.

Pour cela, elle a commencé par développer un important réseau cyclable qui permet aujourd’hui à 15% des habitants de se rendre au travail ou dans leurs activités quotidiennes en vélo. La ville est aussi équipée d’un système de vélos en libre-service, le Vélhop, qui compte près de 500 vélos disponibles dans toute la ville.

Strasbourg dispose du premier Lights on bike français : un dispositif lumineux installé sur les casques des cyclistes pour améliorer leur visibilité et leur sécurité lorsqu’ils se déplacent dans la nuit.

Mais ce n’est pas tout ! La ville alsacienne dispose aussi d’un réseau performant de tramway. Les lignes sont nombreuses et très fréquentées avec près de 300 millions de voyageurs chaque année. De quoi limiter l’utilisation des voitures personnelles dans la ville.

Pour encourager davantage encore l’usage des transports propres, Strasbourg met aussi à disposition des bornes de recharge pour les voitures électriques ainsi qu’un service de covoiturage.

Nantes : une ville engagée pour une mobilité verte et durable

Nantes fait partie des villes françaises les plus engagées pour une mobilité verte et durable. Depuis plusieurs années, la ville a mis en place de nombreuses initiatives visant à réduire l’impact environnemental lié aux déplacements.

Le réseau de transport en commun nantais est très développé. La SEMITAN, société qui exploite le réseau, propose différents modes de transport propres comme le tramway ou encore le Busway. Le Busway est un bus articulé fonctionnant à l’électricité et circulant sur une voie réservée. Il permet ainsi de relier rapidement différentes communes autour de Nantes tout en évitant les embouteillages.

La municipalité met aussi à disposition des habitants des bornes électriques pour recharger leur voiture dans toute la ville. Plusieurs parkings souterrains sont équipés d’un système spécifique afin que la recharge puisse être effectuée facilement.

La ville offre aussi un service de location 100% électrique baptisé TanLib’. Ce service permet aux usagers du transport en commun nantais (titulaires d’une carte Libertan) de louer des véhicules électriques pendant quelques heures ou même plusieurs jours pour leurs déplacements personnels.

Cet engagement fort pour une mobilité responsable se traduit aussi par une politique ambitieuse d’aménagement urbain. Les pistes cyclables sont aménagées partout dans la ville afin de favoriser les déplacements doux : à pieds, à vélo ou encore avec une trottinette électrique. Des places ont été libérées au profit des piétons grâce notamment à la réduction des voies de circulation automobile.

Nantes est ainsi une ville qui a investi dans l’écomobilité, permettant à ses habitants et aux visiteurs de circuler facilement et rapidement tout en respectant l’environnement.